Marathon : comment se préparer ?

 

 

Le marathon est une épreuve sportive qui fait partie des courses les plus difficiles. En courant le marathon, vous utilisez toutes les capacités physiques et mentales qui vous sont nécessaires pour réussir dans la vie. Vous devez souffrir et accepter de mettre votre corps au-dessus de sa limite. C’est donc une expérience intéressante que de relever le défi d’une course de 42,195 km (26 milles). Alors Marathon : comment se préparer ? Petit tour d’horizon sur ce que vous devriez savoir si vous envisagez de courir un marathon :

1. Comment préparer le corps ?

Courir un marathon ne se fait pas du jour au lendemain ! Réservé aux coureurs entraînés, il exige d’avoir une bonne condition physique, de l’endurance et du mental. Le plus important, bien sûr, est de préparer son corps pour affronter cette épreuve.

Les préparatifs durent en général six à douze semaines. Pendant cette période, vous pourrez courir entre 50 et 80 km par semaine.

Prévoyez également des séances d’entraînement spécifiques au marathon.

Le « marathon training program » est un plan d’entraînement conçu pour vous permettre de courir votre premier marathon en douze semaines.

L’entraînement est le facteur essentiel pour réussir à courir un marathon en bonne santé. Si vous ne faites pas assez d’entraînement régulier, vous risquez de vous blesser et de devoir renoncer à la course.

La clé d’un bon entraînement au marathon est le fractionné ! C’est à dire que vous alternez allure lente et rapide dans la même séance d’entraînement. Une séance type d’entraînement pour le marathon est composée d’une série de 30 secondes à allure lente puis 30 secondes à allure rapide. Pour une bonne séance de fractionné en 30/30 comme celle-ci, le mieux pour bien débuter est de faire 2x10x30/30 avec 2′ de pause entre les circuits. C’est à dire que vous allez alterner 10 fois 30 secondes d’allure rapide puis 30 secondes d’allure lente, faire 2 minutes de pause puis recommencer ce circuit. Sensation garantie !

Dans la vie, il est important de savoir quand il faut tirer un trait et quand il faut persévérer. La même chose s’applique au marathon. Lorsque vous décidez de pratiquer une activité sportive qui demande un niveau de performance élevé, il est important de savoir quand arrêter et quand résister. Ainsi, pour le marathon, vous devrez adapter votre programme d’entraînement selon votre niveau !

2. Comment préparer l’esprit ?

La plupart des coureurs se concentrent sur la forme physique et l’endurance et sous-estiment le rôle du mental. Il n’y a pas de secret : il faut accepter de courir des séances difficiles, de se surmener parfois, d’avoir mal aux jambes, aux cuisses et aux mollets, d’avoir des courbatures…

En gros, il faut être prêt à souffrir !

Pour réussir le marathon, vous devrez vous forger une mentalité de vainqueur. Pour cela, il faudra choisir une discipline et une étape à laquelle vous vous fixerez. Par exemple si vous avez signé pour participer au marathon de Paris, fixez-vous l’objectif d’atteindre les 3h30. Si vous ne l’atteignez pas, vous serez déçu mais pas étonné car vous aurez tenté le tout pour le tout. Si vous parvenez à franchir la ligne d’arrivée avec une heure de plus, vous serez surpris et fier de vous. Les deux états d’esprit seront différents mais l’un comme l’autre seront positifs car ils vous donneront confiance pour les prochaines épreuves.

Là encore, il n’y a pas de recette miracle, mais il faut simplement que vous ayez confiance en vous. Vous pouvez faire des choses que vous n’imaginiez pas faire. C’est ce qui se passe lorsque vous réussissez votre marathon et que vous franchissez la ligne d’arrivée. Vous vous rendez compte alors que vous avez réalisé un exploit incroyable, une performance que vous n’auriez jamais cru possible.

Il faut donc continuer à croire en vos capacités, même quand tout semble contre vous. Vous devez aussi être capable de faire des efforts considérables pour réussir votre pari. Et c’est ce que le marathon exige de vous.

3. Se préparer à un marathon : La motivation au cœur du succès

Si vous êtes motivé pour courir le marathon, vous devez vous faire confiance. Vous devez être dans un état d’esprit positif, vous dire que vous allez réussir. Il faut aussi que vous soyez optimiste et réaliste. Si vous ne croyez pas réellement que vous allez réussir à franchir la ligne d’arrivée, vous n’y arriverez jamais.

Votre pari peut sembler impossible, mais il n’est pas impossible. C’est seulement difficile, mais c’est faisable.

La confiance est essentielle pour réussir votre pari. Vous devez avoir confiance en vous, en votre entourage, et en vos capacités. Aussi, vous devriez avoir confiance en votre détermination et en votre volonté. Vous devez être capable de régler des problèmes lorsqu’ils surgissent.

Autre chose importante,  avoir confiance dans les autres vous permettra de vous aider à réaliser votre pari. Vous devez pouvoir compter sur votre entourage pour vous soutenir. En effet, votre entourage est essentiel.

Il ne faut pas non plus oublier que le sport est un équilibre entre votre volonté et vos capacités. Vos capacités peuvent varier en fonction des jours, des mois et des saisons, mais vos efforts restent les mêmes.

Par exemple, lorsque vous réalisez un objectif important dans votre vie professionnelle, cela peut être décisif pour atteindre d’autres objectifs. Vous avez alors la possibilité d’accroître votre réputation et d’augmenter votre niveau de vie.

Réussir votre pari, c’est donc avoir une vision claire, des objectifs précis et un plan de match. Il faut enfin avoir une motivation à toute épreuve.

Voici notre conseil pour vous : faites de la persévérance, de l’effort et de la volonté trois alliés irremplaçables. Chaque succès est possible si vous êtes prêt à vous donner à fond.

Vous avez besoin d’une motivation sérieuse pour réussir là où vous êtes. Cette motivation doit imprimer dans votre esprit l’envie de franchir le cap chaque jour !

4. Les équipements à avoir pour préparer un marathon

Pour courir un marathon, il est important d’avoir un équipement adapté. Par exemple, le sac à dos de running doit être suffisamment grand et confortable pour contenir vos affaires personnelles. Vous devez également avoir un bon téléphone portable bien chargé pour pouvoir appeler votre famille en cas de besoin. Il suffit d’un petit accident pour que vous ayez besoin d’appeler quelqu’un !

Enfin, le téléphone portable doit être capable d’accueillir des applications de suivi de marche. Elles vous aideront à connaître votre vitesse et la distance parcourue. Il existe également des montres spécialisées dans le running et connectées à votre téléphone pour recueillir les données nécessaires au bon suivi de votre progression.

La sangle du sac à dos est également très importante. Elle doit être suffisamment large pour que vous n’ayez pas mal au dos pendant la course. En effet, à tout moment, vous risquez d’avoir mal au dos : si c’est le cas, l’accumulation de cette douleur pendant plusieurs heures peut devenir très gênant.

Mais s’il y a bien un accessoire sur lequel il vous faudra vous arrêter un moment pour faire le bon choix c’est bien évidemment les chaussures de running !

Vous ne pouvez pas courir sans, mais il faut les choisir avec soin. Voici quelques points à regarder pour bien choisir ses chaussures de running :

  • La semelle : elle doit être légère et antidérapante.
  • Le talon : très important pour le confort du pied. Il doit être assez souple pour ne pas vous faire mal au tendon d’Achille. Ceci est fonction de votre morphologie donc il est important de bien essayer les chaussures avant de les acheter. Vous devez vous sentir à l’aise dans ces chaussures.

Le reste de la chaussure : le cuir, l’amorti, le niveau d’isolation. La chaussure doit être adaptée à votre condition physique et à votre poids.

Préparation physique, mentale, recherche de motivation et un bon équipement seront la clé pour atteindre votre objectif : Courir un marathon !