Comment faire pour fédérer une équipe ?

Fédérer une équipe

Une équipe soudée est une équipe forte, plus compliquée à battre, tout le monde le sait et c’est bien connu. Mais plus facile à dire qu’à faire nous diriez-vous ?

Chez Génos Clubs, on s’est penchés sur ce qui faisait qu’une équipe était solide !

1. L’objectif

Certains nous dirons que cela paraît évident surtout dans le milieu du sport. Ce à quoi nous répondrons oui…Mais non ! Chaque équipe n’a pas un objectif clair et défini et pourtant la clé ne serait-elle pas là ?

Que ce soit un objectif de classement, de réussite, ou simplement de s’éclater au maximum, cela n’en reste pas moins qu’il doit être mûrement réfléchi puis énoncé à toute l’équipe.

Un groupe qui avance et évolue ensemble dans la même direction avec les mêmes intentions ira plus loin.

2. L’union fait la force

Une équipe, c’est avant tout un regroupement de personnes uniques qui se réunit dans le cadre d’une activité commune, ici la pratique d’un sport. Chaque membre dans son individualité aide à la structuration et la force du collectif.

Savoir fédérer son équipe, c’est aussi apprendre à valoriser chaque personne, chaque compétence. C’est le travail et la position de chacun qui amène à la victoire.

3. La synergie de groupe

Lorsque l’objectif de l’équipe est défini, que chaque personne est à sa place et valorisée dans son poste, il ne reste plus qu’à fusionner ce savant mélange. Cela donne ce terme très à la mode qu’est la synergie. Elle se définit par l’action de plusieurs individualités, qui, mises ensemble, forment une valeur ajoutée plus importante que si elles avaient chacune agi séparément.

Comme au basket, le meneur, l’arrière, l’ailier, le pivot et l’ailier fort sont très bons chacun dans leur domaine. Individuellement, même si vous prenez les meilleurs des meilleurs, ils ne peuvent jouer. Mais mis ensemble, ils forment une équipe solide !

4. Être un bon leader

Fédérer une équipe, c’est tout d’abord savoir mener un groupe, l’encadrer, le faire vivre. Une bonne équipe fonctionnera grâce à un.e bon.ne porte-parole. Vous êtes la voix du groupe, vous rappelez les objectifs à atteindre, détecter si un problème est présent.

Vous devez faire preuve de leadership, quelqu’un d’ambitieux, de motivant, mais qui sait également être à l’écoute de chacun. Il faut apprendre à parler à chacun pour pouvoir parler à un ensemble. Si une personne de votre équipe ne se sent pas bien, c’est la totalité du groupe qui est impacté.

À vous de prendre soin de vos membres, de les encourager, d’être la personne de référence à qui l’on vient se confier, mais aussi le pilier celui qui apporte courage et ambition !

5. Après l’effort le réconfort

À la façon des team building en entreprise, pour souder une équipe rien de mieux que de créer des bons souvenirs ensemble. Vos joueurs seront d’autant plus conciliants et amicaux entre eux après avoir partagé un repas ou fait une activité en dehors du cadre de l’entraînement et des matchs.

Ces moments qui se veulent conviviaux et fun sont aussi un bon moyen d’ouvrir la communication et par conséquent de resserrer les liens entre les joueurs. Il est plus facile de se comprendre sur le terrain quand on connaît plus personnellement une personne et la façon dont elle agit et pense.

Tu cherches à faciliter ton quotidien de coach et la gestion de ton équipe ? Découvre ce que Génos Clubs peut t’apporter comme fonctionnalités !

Menu